Les berges
>>
Accueil
>
A pied
>
Les berges
Gorges-du-Tarn-Causses

Les berges

Architecture et Village
Faune et Flore
Histoire et Culture
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Une petite balade sur les berges du Tarn, à l’ombre des grands hêtres, où les castors parfois s’attaquent même aux gros arbres, avant d’apprécier la belle vue plongeante sur le village de Ste-Enimie.

Les 5 patrimoines à découvrir
Histoire et Culture

Sainte-Enimie

La vocation touristique du village médiéval de Sainte-Enimie semble remonter au temps où les pèlerins, renseignés par la population locale, se détournaient du chemin de Saint-Jacques de Compostelle pour prier sur le tombeau de Sainte Enimie. En 951, sous l’égide de l’évêque de Mende, les bénédictins provenant de l’abbaye de Saint-Chaffre-en-Velay rétablissent le vieux prieuré, fondé au VIe siècle par l’évêque Saint Lière. A partir du XIIe siècle, l’avenir de la bourgade repose bel et bien sur une légende que l’Église du Gévaudan a intelligemment cultivée et exploitée jusqu’à la graver dans l’inconscient collectif. Ainsi, les bénédictins de Sainte-Enimie réussiront à réanimer la foi, développer le commerce et enrichir le village. Ils mettront en place un pouvoir religieux qui gouvernera la région jusqu’à la Révolution française.
lire la suite
Histoire et Culture

Les vestiges de l’abbaye

À la Révolution, le monastère est détruit, son mobilier ainsi que celui de l’église est brûlé. L’abbaye est désaffectée et sert de carrière. Ne subsiste alors que la chapelle Sainte-Madeleine, des vestiges des fortifications et le réfectoire des moines, baptisé « salle capitulaire ».
Entre 1908 et 1950 survient l’inscription du site des gorges du Tarn à l’inventaire des Monuments, Sites et Objets mobiliers protégés. Sur la commune de Sainte-Enimie, plusieurs édifices, dont les vestiges de l’abbaye, l’église et son mobiliers sont classés. Le monastère, en partie reconstruit, est devenu collège public.

lire la suite
Agriculture et Elevage

Les terrasses

Les habitants ont métamorphosé les versants rocailleux en jardins suspendus, profitant de la moindre plate-forme. La terre y était apportée dans des paniers ou des sacs, à dos d’homme. Ils y plantaient leurs légumes, des arbres fruitiers (pêchers, noyers, amandier). L’amandier constituait jusqu’au début du XXe siècle « la grande ressource » permettant de tirer parti des terres trop pauvres.
La vigne, jusqu’en 1851, occupait 54 ha pour 850 habitants. Le vignoble s’accrochait sur les pentes inclinées à 45 degrés, d’où la pénibilité du travail. Le faible rendement, les maladies, la mécanisation, expliquent l’abandon de cette culture. La commune d’Ispagnac a initié le retour des vignes en 2003 avec l’installation d’un premier viticulteur, puis d'un deuxième en 2006 à Blajoux.

lire la suite
Histoire et Culture

Un centre de pleine nature

Le centre national d’activités de pleine nature de Sainte-Enimie est la propriété de la Fédération française de sports pour tous. Cette fédération s’engage depuis 50 ans à faire découvrir les activités physiques au plus grand nombre. Dans les années 1968, après l’achat des terrains, plusieurs groupes de jeunes ont participé à la réfection de deux maisons ainsi qu’à la construction de sanitaires et de la passerelle. Au fil des années, de nombreux aménagements ont été réalisés, bâtiment d’hébergement, salle polyvalente, restaurant ainsi qu’un bâtiment de « remise en forme ». Aujourd’hui, le centre s’étend sur 32 hectares et sur 1,5 km de berge. Il accueille tous types de publics, et permet à tous d’avoir accès à la pratique des activités de pleine nature.
lire la suite
Faune et Flore

Le castor

Preuves de mon passage, un arbre taillé en forme de crayon, des morceaux d’écorces, des copeaux de bois, un amas de branches dans l’eau, des empreintes de pattes avant ou arrière dans le sable, je suis… je suis le castor d’Europe. Je vis à proximité de l’eau. Je suis surtout actif la nuit, parfois au lever du jour et à la tombée de la nuit, si je ne suis pas dérangé. Entre le Moyen Age (XIe siècle) et le XIXe siècle, nous avons connu une période difficile durant laquelle nous étions chassés par l’homme pour notre chair, notre fourrure et nos nuisances. Au début du XXe siècle, nous avions disparu de nombreuses régions de France. Aujourd’hui cela va mieux, nous sommes présents le long du Tarn.
lire la suite

Description

Depuis le village, traverser le pont direction Meyrueis, prendre à gauche devant l’hôtel Bleu Nuit : le départ du sentier est après le square. Prendre à gauche la rue qui monte vers les maisons et passe devant le belvédère des "blagueurs".
1 - Tourner à gauche pour prendre le sentier direction Castelbouc. Le chemin redescend vers la berge. La suivre sur 1,5 km jusqu’à la base d’activités nature.  
2 - Au niveau du pont submersible, prendre à droite la route qui monte vers l’accueil de la base. Continuer tout droit et prendre légèrement à droite après les bâtiments.
3 - Prendre à droite le sentier qui passe au-dessus du centre. Monter en prenant toujours à gauche jusqu’au sentier supérieur.
4 - Au panneau indiquant la direction « Prunets/Sainte-Enimie », tourner à droite direction Sainte-Enimie. Continuer tout droit pendant environ 1,5 km jusque la grande croix de bois, face à Sainte-Enimie. Puis descendre jusqu’à la route et revenir au point de départ.
Départ : Ste-Enimie, Route de Meyrueis après le square
Arrivée : Ste-Enimie, Route de Meyrueis après le square
Communes traversées : Gorges-du-Tarn-Causses

Profil altimétrique


Recommandations

En période de crue, ce sentier n’est pas praticable. Sentier ombragé et accessibilité à la rivière. Adaptez votre équipement aux conditions météo du jour. N'oubliez pas que le temps change vite en montagne. Pensez à emporter de l'eau en quantité suffisante, de bonnes chaussures et un chapeau. Refermez bien es clôtures et les portillons.

Lieux de renseignement

Maison du tourisme et du Parc national, Florac

Place de l'ancienne gare, N106, 48400 Florac-trois-rivières

https://www.cevennes-gorges-du-tarn.com

info@cevennes-parcnational.fr

04 66 45 01 14

La Maison du tourisme et du Parc national des Cévennes est installée dans le bâtiment renové de l'ancienne gare en bordure de la N106. C'est un espace , d’accueil, d'information et de sensibilisation sur l'offre de découverte du territoire, ainsi que sur les règles à adopter en cœur de Parc, mutualisé entre les équipes de l'office de tourisme et du Parc.
Une expo interactive présente le Parc national des Cévennes et ses actions. 

Sur place :  Une boutique, librairie découverte et  produits siglés PNC.
Ouvert toute l'année (se renseigner sur les jours et horaires en saison hivernale).
En savoir plus

Office de tourisme Cévennes Gorges du Tarn, Sainte-Enimie

village, 48210 Sainte-Enimie

https://www.cevennes-gorges-du-tarn.com/

contact@cevennes-gorges-du-tarn.com

04 66 45 01 14

Les relais d'information sont des offices de tourisme ou sites partenaires du Parc national des Cévennes, qui ont pour mission l'information et la sensibilisation sur l'offre de découverte et d'animations ainsi que les règles à adopter en cœur de Parc. 

Ouvert toute l'année, de novembre à fin-mars, accueil les lundi, mercredi et vendredi

En savoir plus

Transport

Arrêt bus : dans la descente du parking de la Gravière côté saule
Ligne de Bus « Florac Ste-Enimie Le Rozier », juillet et août tous les jours : https://lio.laregion.fr/IMG/pdf/oc-1903-fhbus-48-258-3v_bd_04_.pdf
Ligne de Bus « Mende-Ste-Enimie-Meyrueis », juillet et août du lundi au vendredi : https://lio.laregion.fr/IMG/pdf/oc-1903-fhbus-48-259-3v_bd_04_.pdf

Accès routiers et parkings

Depuis Ispagnac, prendre la D 907 bis, direction Ste-Enimie.

Stationnement :

Parking de la Gravière

Source

CC Gorges Causses Cévenneshttps://www.gorgescaussescevennes.fr/
Parc national des Cévenneshttp://www.cevennes-parcnational.fr/